Ainsi, le climat de toute notre vie est « contemplatif »: nous essayons de vivre, le regard fixé sur Jésus-Christ et sur les « insondables richesses » de son mystère, le coeur rempli d'admiration et d'action de grâces. Et nous gardons le coeur disponible, dans une attitude d'humble confiance, au travail secret de l'Esprit Saint qui peu à peu nous purifie, nous éclaire et nous unit à Dieu.

Aussi attachons-nous beaucoup de prix à la prière, qui nous rend attentifs aux mystères du Christ et aux secrets de son Royaume, et qui nous livre à l'action de sa grâce.